Espagne
Clos Amador
Champagne et mousseux

Au 18e siècle, la demande croissante des spiritueux et du vin a mené les propriétaires de terres de Catalogne à établir des contrats de métayage appelés « rabassa morta ». Dans le cadre de ce bail, le fermier, ou « rabasser », pouvait utiliser le terrain indéfiniment sous la condition qu’il s’occupait des vignobles, en payant au propriétaire de la terre une partie de la récolte. Dans une de ces parcelles, il y avait un « rabasser » dont les soins, l’engagement et le dévouement apportés à la terre étaient si remarquables que le propriétaire a décidé de nommer cette parcelle en son nom. Il s’appelait Josep Amador.

Share