Comment bien déceler les arômes et saveurs du vin

Déguster le vin pour en relever tous ses arômes et saveurs est un art qui comporte plusieurs apprentissages… et de la pratique! Après avoir démystifié l’industrie du vin, il faut maintenant savoir l’apprécier comme il se doit. En effet, plusieurs éléments sont à considérer lorsqu’on souhaite consommer un vin de la bonne façon : l’aspect visuel (limpidité, couleur, brillance), puis, l’analyse olfactive et le goût. Vous êtes débutant en la matière? Pas de panique! Cet article est pour vous. Il vous permettra de connaître nos meilleurs trucs et astuces concernant la dégustation d’un vin.

Une image contenant personne, intérieur, fenêtre

Description générée automatiquement

Le Nez

Saviez-vous que l’humain a la capacité d’analyser plus de 10 000 odeurs distinctes qui sont classées en 10 catégories? Ces catégories servent à désigner les différents types d’odeurs auxquelles l’humain est sensible. Nous avons les odeurs animales, boisées, florales, fruitées et bien d’autres. Lorsqu’on analyse un vin au niveau olfactif, la mémoire joue un grand rôle et nous permet de mettre des mots sur ce que l’on sent. Les catégories nous aident ensuite à déterminer à quels types d’odeur le vin correspond. 

Lorsqu’on souhaite analyser les arômes d’un vin, il faut le faire en 2 temps. Le premier est « la première impression », où l’on sent le vin à son état brut, juste après l’avoir versé dans un verre. On y décèle les arômes primaires, habituellement influencés par le climat et le terroir où a eu lieu la production du vin.

Dans un deuxième temps, on doit aérer le vin en le tournant sur lui-même. Ici, on y décèle les arômes secondaires, qui, eux, proviennent de la vinification. Ces derniers sont influencés par la nature de la fermentation et la température à laquelle les raisins ont été fermentés. 

Une image contenant vin, verre, intérieur, conteneur

Description générée automatiquement

Photo by Big Dodzy on Unsplash

Finalement, on peut déceler les arômes tertiaires, après 30 minutes d’aération. Ces troisièmes arômes proviennent de l’évolution du vin dans le temps et sont les plus difficiles à discerner.

Le goût

Les papilles gustatives permettent de ressentir plusieurs goûts différents et se trouvent à différentes parties de la bouche. Elles peuvent également distinguer la fraîcheur, l’astringence, le pétillant et le gras. Ceci permet de déceler les saveurs du vin, puis leurs différentes caractéristiques sensationnelles. Il existe 3 phases de goût lorsqu’on déguste un vin.

Premièrement, l’attaque est la première impression qu’on décèle dans notre bouche, qui permet de déterminer la structure du vin. 

C’est au milieu de la bouche que nous ressentirons les sensations pendant une bonne dizaine de secondes. Cela permet de connaître la teneur en tanins, l’équilibre du vin puis l’astringence. C’est souvent ici qu’on déterminera les saveurs dominantes du vin et nous permet aussi de savoir s’il est équilibré ou non.

Une image contenant personne, extérieur

Description générée automatiquement

Photo by Kelsey Chance on Unsplash

La finale correspond au temps après avoir avalé le vin, où les saveurs resteront en bouche. On appelle l’unité de mesure des caudalies, qui désigne le temps en secondes.

Généralement, le producteur du vin tente d’atteindre l’harmonie du vin en équilibrant les goûts sucrés, acides et amers. 

Avec ces petits trucs, vous serez en mesure de mieux déceler les arômes et le goût du vin lors d’une dégustation. Vous pouvez également pratiquer votre odorat en essayant de déterminer les odeurs ambiantes dans votre vie de tous les jours. 

Un peu de pratique et vous serez prêts à impressionner la galerie! Découvrez nos produits pour vous pratiquer : https://www.importation-epicurienne.com/produits/ 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn