Aérer le vin, est-ce vraiment nécessaire?

On vous l’accorde, le domaine entourant la production et consommation du vin peut rapidement devenir complexe dû aux nombreux termes qui relient cette industrie. Que ce soit avant ou pendant la dégustation, il est parfois nécessaire de faire quelques manœuvres afin de consommer le vin à son apogée. 

D’ailleurs, lorsqu’on débouche une bouteille de vin, on parle souvent d’aération. Faut-il toujours laisser aérer le vin avant de le consommer? Quelles en sont les différentes techniques? Est-ce le même processus que la décantation? Nous verrons toutes les réponses à ces questions dans l’article qui suit.

Une image contenant vin, table, verres, personne

Description générée automatiquement

Photo by Theme Photos on Unsplash

Qu’est-ce que l’aération du vin?

Essentiellement, l’aération du vin consiste à faire augmenter l’apport en oxygène du vin, dans le but de rehausser ses arômes. Faut-il toujours le faire? La réponse est non. Il faudra aérer principalement les vins jeunes. La raison est que les vins jeunes sont embouteillés directement après les vendanges et sont consommés rapidement. Ils ont donc moins de temps pour développer leurs arômes, ce pour quoi il faut les mettre en contact avec l’air. L’aération permet de libérer quelques saveurs désagréables, qui forment habituellement une astringence élevée. Un vin jeune aéré sera donc plus abouti et propice à la consommation.

Quelques techniques

Une première méthode consiste à simplement ouvrir la bouteille quelques heures avant la consommation. Environ 2 heures sont bien suffisantes pour ne pas altérer le goût. L’air sera ainsi contrôlé puisqu’elle n’a d’espace pour passer que par le goulot.

Une deuxième méthode est par carafe. Cette méthode est bonne surtout pour les vins rouges, car ils ont besoin de plus d’aération que les vins blancs et les vins rosés (eh oui, eux aussi ont besoin d’être aérés). Comme les vins rouges sont constitués de beaucoup de tannins qui donnent ce côté astringent et acide au vin. l’air va leur permettre d’atténuer ce côté tannique pour donner davantage de relief aux arômes.

Finalement, la technique la plus rapide et simple sera de faire tourner le vin dans son verre. Ainsi, l’oxygène pourra pénétrer dans le vin et en faire ressortir les arômes. Cette méthode sera légèrement moins efficace que les deux autres, mais aura tout de même un impact positif sur le goût du vin. 

Photo by 🇨🇭 Marcel Gross | @marcelgross.ch on Unsplash

La décantation, c’est quoi?

Décanter un vin est tout à fait l’inverse de l’aération. On utilise cette méthode sur les vins vieillis uniquement dans le but d’en séparer les sédiments qui peuvent s’être formés avec l’âge. Pour ce faire, on souhaite minimiser l’oxygène présent dans le vin. Après avoir placé la bouteille à la verticale pendant quelques heures, on pourra verser le vin dans une carafe jusqu’à ce qu’on s’arrête aux sédiments. Idéalement, on fait le tout juste avant la consommation, pour ne pas perdre les arômes déjà fragiles des vins vieillis. 

Alors, connaissiez-vous ces astuces sur l’aération du vin?

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn